Naturaphytome

Le bien-ĂȘtre par les plantes

La Lavande officinale

 
Image par Manfred Richter de Pixabay

Carte d’identitĂ©

Lavandula angustifolia, Lavandula officinalis, Lavandula vera (et oui trois noms latins, rien que ça đŸ˜‰) communĂ©ment appelĂ©e Lavande officinale, appartient Ă  la famille des LamiacĂ©es.

Son huile essentielle doit ĂȘtre libellĂ©e Lavande fine ou vraie.

C’est un arbuste buissonnant vivace, aux fleurs bleu-violet et pouvant atteindre les 1 m maximum !

On utilisera ses fleurs dont le parfum nous projette en un rien de temps dans le sud de la France. Ahhh le soleil, les cigales
 Mais je m’égare dĂ©jĂ , rien qu’en Ă©crivant 😊

Ses origines

Cocorico !!!

La Lavande est une plante originaire de France et de l’ouest du bassin mĂ©diterranĂ©en.

Pour qui ?

Pour tout le monde ! Adultes, enfants, poilus en tout genre đŸ˜‰

Elle n’a pas de contre-indication, sauf allergie. Un test cutanĂ© de l’huile essentielle devra ĂȘtre rĂ©alisĂ© en prĂ©vention.

Il sera tout de mĂȘme plus prudent aux femmes enceintes ou allaitantes de ne pas l’utiliser, sauf avec accord du mĂ©decin.

L’huile essentielle est hypotensive et a un effet lĂ©ger de fluidifiant sanguin. Il faudra en tenir en cas de pathologies associĂ©es.

Pour quoi ?

  • l’anxiĂ©tĂ©, l’insomnie, l’irritabilitĂ©
  • la spasmophilie
  • asthme nerveux
  • les brĂ»lures et les plaies (crĂ©er un baume apaisant en associant l’huile essentielle de Lavande vraie Ă  du beurre de KaritĂ©, c’est le Nirvana !)
  • les ballonnements, indigestions et coliques
  • les rĂšgles douloureuses
  • les dĂ©mangeaisons (piqĂ»res d’insectes)
  • contre les puces, les tiques, les poux et la gale
  • contre les maux de tĂȘte
  • apaise les douleurs musculaires (antalgique, anti-inflammatoire, dĂ©contractante)
  • l’huile essentielle est Ă©galement antibactĂ©rienne et antifongique

Comment ?

  • Huile essentielle :
    • en diffusion ou inhalation
    • mĂ©langĂ©e seule ou en synergie Ă  une huile vĂ©gĂ©tale ou du beurre de KaritĂ©
    • pure sur une petite surface (sur un bouton suite Ă  une piqĂ»re de moustique par exemple)
  • Hydrolat
  • En gĂ©lules de fleurs sĂ©chĂ©es Ă©crasĂ©es
  • En tisane de fleurs sĂ©chĂ©es ou fraĂźches
  • Teinture mĂšre

Quand et combien de temps ?

A appliquer en externe ou Ă  ingĂ©rer en fonction de l’action souhaitĂ©e et tant que l’on en ressent le besoin ou jusqu’à disparition des symptĂŽmes, cicatrices, dĂ©mangeaisons, etc.

Si vous souhaitez des conseils, n’hĂ©sitez pas Ă  vous abonner ou Ă  me contacter pour un RDV !


Il est rappelĂ© que les conseils indiquĂ©s dans cet article ne peuvent ĂȘtre considĂ©rĂ©s comme des traitements mĂ©dicaux. Si vous ou votre animal avez des symptĂŽmes, il vous est recommandĂ© de consulter un mĂ©decin ou un vĂ©tĂ©rinaire, qui est le seul Ă  pouvoir poser un diagnostic. N’hĂ©sitez pas Ă  lui faire part de votre souhait de suivre un traitement naturel, il pourra vous indiquer les Ă©ventuelles prĂ©cautions Ă  prendre.

Sources :

* Larousse des Plantes MĂ©dicinales, Ă©dition 2019

*Traité pratique de phytothérapie, Dr Jean-Michel Morel, nouvelle édition 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *